Histoire de leash

Kayaksurf, Wave-ski, Surf-ski, Stand Up Paddle...
Répondre
Guitouni
Messages : 990
Inscription : sam. janv. 05, 2008 8:08 pm
Localisation : marseille

Histoire de leash

Message par Guitouni » ven. févr. 19, 2016 10:20 am

Le week-end dernier, plage des Lecques ( dans le Var ), petite séance pour profiter d'une belle houle résiduelle. Je pars en surf en vrac, la bateau en travers et surtout trop près de la plage, je vois la vague qui commence à  déferler dessus et je sais que je vais passer un sale quart d'heure. Petit coup de machine à  laver, je sens le bateau partir, le leash se tendre et -craaac- se rompre. Quelques secondes plus tard le bateau est sur la plage ( heureusement de sable, ce qui est rare dans la région), et je me retrouve a nager, enfin plutot patauger jusqu'à  la rive (soit dit en passant c'était la premiere fois que j'essaie la technique que j'avais lue quelque part de pagayer avec sa pagaie une fois tombé dans l'eau, ma foi ça marche pas mal).

Le leash s'est cassé au niveau d'un noeud qui s'était formé sans que je m'en aperçoive, j'imagine que ce noeud a fragilisé la matériau ?

Mais cet incident m'a fait penser à  autre chose. Avec l'effort très important que j'ai ressenti sur le leash (malgré une vague de l'ordre de 1m donc vraiment ,rien d'extraordinaire), je me demande si ça ne risque pas carrément d'arracher le point d'attache du leash sur le bateau avec une vague plus grosse. Sur le mien il est à  peu près au milieu du bateau, ce qui fait que celui ci reste parallèle aux vagues. Il vaudrait mieux que l'attache soit vers la poupe ou la proue de manière à  ce que le bateau se mette naturellement perpendiculaire aux vagues, ce qui réduirait l'effort de traction, non ? D'autre part je me demande si ça ne peut pas etre également dangeureux pour le bonhomme. Quand je vois la traction excercée sur ma jambe dans des conditions modérées, je n'imagine pas ce qui se passe avec une vague de 2 ou 3m... Je suis à  peu près sur que l'on peut se retrouver en mauvaise posture, trainé par le pied comme un sac de patate. J'étais en tous cas content d'avoir un gilet...

Qu'en pensez vous ?

Sinon pour l'anecdote, 10 minutes après, je trouvais que mes pieds flottaient bizarrement dans le palonnier. Jusqu'à  m'apercevoir que j'avais perdu un chausson dans la bataille :)

Avatar de l’utilisateur
Didier B
Messages : 330
Inscription : dim. janv. 28, 2007 6:36 pm
Localisation : Côtes d'Armor
Contact :

Re : Histoire de leash

Message par Didier B » ven. févr. 19, 2016 10:38 am

Tu as raison, c'est dangereux, il faut une bonne apnée quand tu es leasche au centre. En waveski pas de problème car il est attaché par la pointe et il a peu de volume. En surfski, Didier Plouhinec a mis au point un système, visible sur son blog, qui grâce à  un gros emerillon, coulisse sur un bout nylon jusqu'à  la pointe du kayak et le met perpendiculaire à  la vague. Ce système est difficile à  adapter car il est conçu pour un sit on top.

Guitouni
Messages : 990
Inscription : sam. janv. 05, 2008 8:08 pm
Localisation : marseille

Re : Histoire de leash

Message par Guitouni » ven. févr. 19, 2016 11:15 am

Oui il faudrait que ce soit conçu d'origine, parce que percer un surfski en carbone, c'est un peu délicat.
Etonnant que les constructeurs n'y aient pas pensé.

Avatar de l’utilisateur
Rom35
Administrateur
Messages : 3755
Inscription : mer. juil. 22, 2009 9:00 am
Localisation : Apigné
Contact :

Re : Histoire de leash

Message par Rom35 » ven. févr. 19, 2016 11:48 am

Je ne comprends pas ton problème.

Souhaites tu que le leashes retiennes ton kayak juste en tenant ta pagaie une fois déjupé???

Le leash sert à  poser la pagaie près de soi sans s'en soucier sur du plagnol.
Jamais un leash ne retiendrait une pagaie quand ça bastonne, les contraintes sont trop fortes et c'est le point d'attache ou la pagaie (entraînée là  où elle ne devrait pas, coincée sous le kayak lors d'un rouleau) qui va péter.

En fait quand tu te fais ramasser comme cela il faut tenir son bateau et aller chercher rapidement une des poignée du bateau. Comme ça le bateau peut rouler sur lui-meme et se faire chahuter, toi tu suis. La poignée doit donc être libre comme chez valley par exemple et non une poignée insérée de portage comme chez polyform par exemple. Avec une poignée insérée si le bateau tourne sur lui-meme tu vas devoir lacher car ton poignet ne va pas tourner sur lui-même (!).

Concernant la pagaie il faut l'avoir conservée à  la main ou l'avoir leashée en effet. Le fait de faire frein derrière son bateau limite les risques pour la pagaie, même leashée.

Voilà , je suis pas sûr d'être dans la thématique de ton post et je m'en excuse mais c'est ce qui me vient à  l'esprit en te lisant.

Petit ajout : en principe on ne met pas de leash dans des conditions fortes (dangereux) mais en "principe"" on esquimaute dans des conditions fortes (moins dangereux qu'une récup collective ou auto).

Guitouni
Messages : 990
Inscription : sam. janv. 05, 2008 8:08 pm
Localisation : marseille

Re : Histoire de leash

Message par Guitouni » ven. févr. 19, 2016 11:55 am

Rom, je parle de surfski, c'est vrai que je n'ai pas précisé mais je pensais que la catégorie était reservée au waveski et surfski. Il s'agit d'un leash qui te relie au bateau, pas à  la pagaie.

Avatar de l’utilisateur
Rom35
Administrateur
Messages : 3755
Inscription : mer. juil. 22, 2009 9:00 am
Localisation : Apigné
Contact :

Re : Histoire de leash

Message par Rom35 » ven. févr. 19, 2016 1:34 pm

Ah désolé, complètement HS j'ai pas fait gaffe...

dejah
Messages : 283
Inscription : dim. nov. 06, 2011 4:12 pm
Localisation : Antibes
Contact :

Re : Histoire de leash

Message par dejah » ven. févr. 19, 2016 2:23 pm

J'ai adapté le système Plouhinec sur l'Ackua : filoir boulonné sur le pont (accessible par la trappe) et ligne de vie qui va à  l'étrave sur la poignée de portage. Le leash est frappé sur un gros anneau plastique qui coulisse sur la ligne de vie. Testé une fois en situation de rouleaux, le kayak s'est mis rapidement dans l'axe sous la tension, donc validé ;-)

Image

Guitouni
Messages : 990
Inscription : sam. janv. 05, 2008 8:08 pm
Localisation : marseille

Re : Histoire de leash

Message par Guitouni » dim. févr. 21, 2016 5:36 pm

ca a l'air tres bien, par contre je me pose la question de la resistance de la piece vissee sur le pont que l'on voit sur la photo (un filoir ? connais pas ce terme). Il me semble que ce n'est pas fait pour supporter de gros efforts si ?
Sinon la plupart des surfski que je connais n'ont pas de poignee de portage a la proue.

dejah
Messages : 283
Inscription : dim. nov. 06, 2011 4:12 pm
Localisation : Antibes
Contact :

Re : Histoire de leash

Message par dejah » dim. févr. 21, 2016 6:05 pm

Guitouni a écrit :ca a l'air tres bien, par contre je me pose la question de la resistance de la piece vissee sur le pont que l'on voit sur la photo (un filoir ? connais pas ce terme). Il me semble que ce n'est pas fait pour supporter de gros efforts si ?
Sinon la plupart des surfski que je connais n'ont pas de poignee de portage a la proue.
Boulon/écrou inox de 6 dans une partie renforcée du pont. La pièce est utilisée sur de nombreux kayaks pour les lignes de vie entre autres. Pour la poignée de portage, c'est vrai que ça facilite ce montage.

philm76200
Messages : 179
Inscription : mar. janv. 03, 2012 7:32 pm
Localisation : 76

Re : Histoire de leash

Message par philm76200 » lun. févr. 22, 2016 11:09 am

Salut

Sur le O mania, il y a une poignet de portage à  l'avant. Inspiré par Dplouepic, le surfski venant aussi de Cherbourg (il y a un nid à  surfski par là ...avec un sacré niveau!), il y a une double Ligne De vie Centrale (noire).
Sur un brin, il y a un bout de remorquage (vert, jaune, rouge) qui reste à  poste et qui peut coulisser jusqu'à  l'avant.
Sur l'autre brin, il y a un bout rouge qui peut coulisser aussi, en cas de bain, avec un oeil épissé en plastique (pas de friction pour glisser sur LDC).
L'autre extrémité du bout rouge est un grand oeil dans lequel je mousquetonne le leash.
départ ldc.JPG
bout ldc.JPG
En cas de bain, c'est facile de remonter de son coté préférentiel, le leash suit sans pb.

Le bout rouge m'a été super utile, pour poser le surfski sur le toit de la voiture, les jours ventés. Comme la barre de toit avant arrive à  l'avant du cockpit, il suffit de faire 2 clés autour de la barre pour que le surfski soit bridé sur la voiture. Ça laisse le temps de placer les sangles. C'est mieux avant de mettre la voiture dans l'axe du vent et d'arriver en portant avec 2 tours de bout autour d'une main: ainsi on ne lâche jamais le ski. Je n'aimerais pas le voir s'envoler.

Sur le leash genou, j'ai ajouté un gros sandow avec un mousqueton de sécurité Wichard. Un passant cousu en néoprène permet en plus de fixer la montre, sans quelle tombe, en enlevant le leash.
leash knee.JPG

Avec tout ça je n'ai pas encore perdu le surfski, enfin je croise les doigts sur la pagaie.

a+
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Répondre