travaux sur dérive

Entretien, bricolage, astuces, fournisseurs de Kayaks de mer...
Répondre
thierry19
Messages : 6
Inscription : lun. mars 18, 2019 6:47 pm

travaux sur dérive

Message par thierry19 » jeu. mai 16, 2019 11:53 am

bonjours à toutes et tous,

je me tourne vers vous car j'ai un bricolage à faire qui me pose problème: sur un skua 1 ( en fait un norkapp fabriqué par fun run en 1998) , j'envisage de retirer la dérive et le puits pour refaire le talonnage par l'intérieur(entée d'eau importante) et avoir ainsi un accès plus aisé pour faire du bon boulot.
avez vous déjà retiré un puits de dérive sur un bateau et comment me conseillez vous de m'y prendre?
je ne pourrai malheureusement pas réagir tout de suite à vos suggestions car je serai indisponible jusqu'à lundi mais je prends un peu d'avance!
bonnes nav à tous.

jpr44
Messages : 1258
Inscription : lun. janv. 12, 2009 10:58 pm
Localisation : Bretagne Vendée M-Central

Re: travaux sur dérive

Message par jpr44 » jeu. mai 16, 2019 11:46 pm

Bonjour,

N'ayant pas ton bateau sous les yeux j'en suis réduit à faire des hypothèses (ton bateau n'est pas en polyéthylène) mais je ne vois pas l'intérêt de démonter un puits de dérive et en quoi ça te permettrait de refaire correctement ce que tu appelles un talonnage... Est-ce que le puits de dérive est explosé et mort, envisages-tu de le réinstaller, de le remplacer, de t'en débarrasser définitivement (je pense que c'est une mauvais idée). Des photos du bazar seraient bienvenues pour faire des propositions constructives...


J'ai eu l'occasion de faire des réparations sur des bateaux salement amochés dans ce même secteur arrière, sur un Shore-line tombé de son portant, d'où une pointe explosée et sur un Kitivek, malencontreusement décroché de sa remorque et traîné sur le bitume abrasif pendant 300 mètres, donc bien ouvert (le pôvret!).

Tout ça toujours réparé de l'extérieur en enlevant la matière bousillée, en collant de la mousse polyuréthane ou du polystyrène extrudé, collé à l'époxy(colle, résine...), éventuellement avec une charge de micro-ballons, de la silice...puis shappé correctement pour retrouver le profil d'origine, enfin stratifié avec des beaux tissus à faible grammage, de type sergé 100g, un vrai bonheur à mettre en forme, mais ça peut-aussi être du taffetas si < à 40g au m2 (pour un si faible grammage, le taffetas reste souple). De mémoire, la blessure était tellement maousse sur le Kiti que j'avais commencé par coller un morceau de polycarbonate pour boucher le trou avant d'envisager la mise en forme d'un morceau de mousse à sculpter...

Les deux boats naviguent toujours, merci pour eux.

Plutôt travailler à l'époxy, car plus solide, beaucoup plus de souplesse pour le temps de polymérisation et possibilité de teinter mais pas au colorant « universel » (le solvant, c'est l'eau!).

Un copain m'a montré une combine que j'ignorais pour la finition : plaquer un film alimentaire ou sac poubelle sur la répar' le temps de la prise  d'où diminution considérable du temps de ponçage (c'est terrible à poncer l'époxy) . Il y a aussi méthode du tissu d'arrachage ?

Travailler avec des pinceaux dont tu auras raccourci la longueur des poils d'une bonne moitié. Et doser l'époxy avec soin et précision (mal dosé, ça prend jamais ou ça prend feu).

Bon taf !

Répondre